François Maynard

(1582-1646)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

 

Adieu, Paris, adieu pour la dernière fois...

Alcippe, reviens dans nos bois...

À un homme puissant

L’auteur à son livre

 

Belle, qui sans fouteur foutez...

La Belle Vieille

 

Cache ton corps...

Ce que ta plume produit...

Chanson : Je ne puis souffrir les esprits...

Chaque Priape du vieux temps...

Charmant rossignol...

Le Chercheur de Chenilles

Ci-gît Paul qui baissait les yeux...

Colin est un capricieux...

Contre le Cardinal de Richelieu

 

Dames de qui la vanité...

 

Épitaphe : Ci-gît Paul qui baissait les yeux...

Épitaphe : Le temps, par qui tout se consume...

 

Flote, vois-tu ce petit homme...

Fuis le jour, demeure caché...

 

Il n’est homme en l’Univers...

 

Je ne puis souffrir les esprits...

Je suis dans le penchant de mon âge de glace...

Je touche de mon pied le bord de l’autre monde...

J’éloigne mes yeux et mes pas...

 

La plupart de mes Partisans...

Le temps, par qui tout se consume...

L’homme qui gît en ce lieu...

 

Mon âme, il faut partir...

 

Nymphes, de grâce, approchez-vous...

 

Ô que vous êtes éblouis...

 

Pierre qui durant sa jeunesse...

Plainte sur la mort d’une chatte

Pour le menuisier de Nevers

Pour requête

 

Quand dois-je quitter les rochers...

Que sert-il d’user de remise ?...

 

Sonnet à la Reine, mère de Louis XIV

 

Tes lèvres ont perdu leurs roses...

Ton Mari paraît plus vieux...

Toutes les femmes s’étonnent...

 

Un rare écrivain comme toi...

 

Voici Jeanne la mal peignée...

 
Contre le Cardinal de Richelieu


 
Par vos humeurs l’état est gouverné ;
Vos seuls avis font le calme et l’orage ;
Et vous riez de me voir confiné
Loin de la Cour dans mon petit village.
 
[...]

[lire le poème...]


Adieu, Paris, adieu pour la dernière fois.
Je suis las d’encenser l’Autel de la Fortune,
Et brûle de revoir mes rochers et mes bois,
Où tout me satisfait, et rien ne m’importune.
 
Je n’y suis point touché de l’amour des Trésors.
[...]

[lire le poème...]

Pour le menuisier de Nevers


 
Les vers de Maître Adam ont des beautés exquises ;
Ce Virgile à rabot est plus divin qu’humain.
Les Muses désormais ne doivent être assises
Que sur des tabourets qui soient faits de sa main.
[...]

[lire le poème...]


Dames de qui la vanité
Est d’être l’exemple des chastes,
Pour faire que l’éternité
Grave votre gloire en ses fastes,
Et qu’aux yeux de tout l’univers
Vos vertus soient une merveille,
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Jаmmеs : L’Ânе dе Sаnсhо Ρаnçа

Riсtus : Lе Ρаuvrе

Ρоnсhоn : Lа Sаlаdе

Du Βеllау : «Hеurеuх, dе qui lа mоrt dе sа glоirе еst suiviе...»

Τоulеt : «Αmiе аuх rеgаrds сhаngеаnts...»

Ρоnсhоn : Ρаrtiе dе сhаssе

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Lесоntе dе Lislе : Τrе filа d’оrо

Hugо : «Jе suis еnrаgé. J’аimе еt је suis un viеuх fоu...»

☆ ☆ ☆ ☆

Dеsbоrdеs-Vаlmоrе : Μа fillе : «С’еst bеаu lа viе...»

Dеsbоrdеs-Vаlmоrе : Rеgrеt

Соuté : Lе Сhrist еn bоis

Vаlérу : Ρеssimismе d’unе hеurе

Саrсо : Dédiсасе

Саrсо : С’еst tоn аmоurеuх

Саrсо : Αmоur

Сrоs : Ιn mоrtе vitа

Lоuÿs : Соnsеils à un аmаnt

Rаpin : «Lе јоur qu’il fаut quе је vivе sаns tоi...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Ρrintеmps (Vеrlаinе)

De Сосhоnfuсius sur «С’еst grаnd саs quе d’аimеr ! si је suis unе аnnéе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Quаnd à mоn âgе је sоupirе...» (Sаint-Ρаvin)

De piсh24 sur [Épitаphе] (Villоn)

De XRumеrΤеst sur L’Éсuуèrе (Frаnс-Νоhаin)

De piсh24 sur Quаtrаin (Villоn)

De Сhаrlеs Βаudеlаirе sur Βаllаdе [dеs dаmеs du tеmps јаdis] (Villоn)

De piсh24 sur À Viсtоr Hugо (Νеrvаl)

De Сосhоnfсius sur Сirсé (Μénаrd)

De Сосhоnfuсus sur Rоsе blаnсhе (Βruаnt)

De Jеаn Gоudеzki sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Féliх Αrvеrs sur Sоnnеt d’Αrt Vеrt (Gоudеzki)

De Jеаn Dоnаti sur Jе pеnsе à Jеаn-Jасquеs (Jаmmеs)

De Xiао Βоb sur «Jе сhаntаis сеs Sоnnеts, аmоurеuх d’unе Hélènе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоfuсius sur «J’аllаis sеul rеmâсhаnt mеs аngоissеs pаsséеs...» (Lа Βоétiе)

De Viсkу sur Τristаn Klingsоr

De Сосhоnfuсus sur Diеs Ιræ (Lесоntе dе Lislе)

De Сhristiаn sur «L’оrguеil dеs lоurds аnnеаuх...» (Viviеn)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Ρеtit pоèmе érоtiquе (Viviеn)

De Vinсеnt sur Αntithèsеs dе lа Сrоiх à l’аrbrе défеndu (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсus sur Αu bоrd dе lа Μаrnе (Соppéе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz