Pas-trop-copain d'avant 
    Coup de fil. Tiens ? C'est Robert Poulidor. C'est ainsi que je l'ai toujours surnommé, car il est fils de paysan, comme moi et comme Raymond, et comme lui du centre de la France (ou de la région lyonnaise peut-être plutôt). Enfin voilà : cela fait 25 ans que nous avons quitté la même école d'ingénieur. Et certains veulent faire quelque chose pour fêter ça, en juin. Faire un bilan de l'itinéraire de chacun... Or comme il n'a pas trouvé d'email pour moi, ni de site Internet, ni de blog ni rien, il s'est permis de m'appeler.
    « Tu as monté une société de conseil ? Tu fais du conseil en informatique ? » (C'est en effet ce que dit l'annuaire.) « Euh oui, de temps à autre... » est ma réponse. Je n'ai guère été locace, probablement déplaisant. Je lui ai donné l'email.
    De son côté selon cet annuaire il est chef de projet dans une boîte fondée par deux autres anciens de l'école, et en employant plusieurs autres. Du conseil en informatique itou !
    Il a eu beau se moquer, leur web est plus difficile à trouver que mes traces sur le Net :

    Dolarisk est une société multi-sectorielle de conseils et de service, filiale du groupe Siema. Sa vocation première est d'accompagner les enterprises ainsi que les administrations, afin de développer leur efficacité et d'accroître leur excellence opérationnelle auprès des clients ou administrés, dans une approche synthétisant à la fois métier propre et néo-technologies cross-sectorielles.
    Depuis son lancement en 1992, Dolarisk s'est clairement positionnée sur le secteur phare des technologies informatiques et Internet au service d'une stratégie optimale et de l'orientation client de chaque enterprise.
    À l'intérieur de toute équipe projet, Dolarisk fait collaborer des experts stratégie client avec des spécialistes du commerce, de la gestion des performances clé, de l'organisation multi-polaire, ainsi que des ingénieurs polydisciplinaires en technologies informationnelles
[sic]. Les projets que ces équipes conduisent contribuent à :
    * Augmenter la performance de l'enterprise et maximiser l'efficacité de ses pôles organisationnels
    * Mettre en valeur et überbooster le savoir faire client
    * Faire naître une “relationship” fusionnelle et stable entre l'enterprise, sa clientèle cible, et son secteur du marché global 
etc.

    Rien que de lire ça, ça m'a redonné goût à ma misérable et solitaire vie.
Mise en ligne : lundi 4 février 2008, 15:08
Classé dans : 2008  |  Traces  |  Chantier

Commentaires 

Citer sur un « site social »


 
 
 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.









Insertion spéciale : « » Ç œ Œ