J'ai poussé dans la pureté de la nature... 
J'ai poussé dans la pureté de la nature
rien que solitude et verdure
Une papeterie diluait bien
sa pisse dans ma rivière
du moins coulait-elle vierge et claire
de tout promeneur
pêcheur
paysan

Une vallée étroite profonde et boisée
creusait le plateau où vaquaient les civilisés
Fondantes prairies
bois sans valeurs
leur roi était
le fou que je demeure

[suite...]
Mise en ligne : mardi 11 décembre 2012, 19:01
Classé dans : Un schizoïde parade  |  1986 et avant
Commenter   |  permalienk

Perfect Day 
Ce n'était qu'un jour d'été
Je t'avais apporté des roses
Rien de plus qu'un jour d'été
mais où nous nous apprîmes
des choses

Rien qu'un jour d'été
qu'une glace au Jardin des Plantes
et que nos deux ombres dans le soir qui rentrent
chez soi

Rien qu'un jour d'été
rien que toi et moi
Nous allâmes au cinéma
et puis
chacun chez soi

Et je t'ai dit [suite...]
Mise en ligne : dimanche 9 décembre 2012, 18:34
Classé dans : 1991  |  Traduction
Commenter   |  permalienk

J'ai eu 19 ans... 
    Depuis mes 19 ans, je ne me souviens d'avoir rien vécu sinon un suicide et une saison en maison de repos. Ça me fait drôle qu'on me parle comme si j'en avais 50.
Mise en ligne : dimanche 11 novembre 2012, 10:58
Classé dans : 2012  |  Causeries  |  Chantier
Commenter   |  permalienk

Goût singulier 
Tous mes amis aiment les chats
Certains en hébergent un
Moi seul raffole du döner kebab
Mise en ligne : mercredi 7 novembre 2012, 19:41
Classé dans : Causeries  |  2012
Commenter   |  permalienk

Vilain garnement... 
Garnement !
Traîner sa maman dans les pays chauds
(où on ne voit jamais de femmes rousses !)
dans l'espoir de passer pour amerloque ordinaire aux yeux
des indigènes tropicaux

Et faire pleurer sa maman
(Pleure pas maman)

Exhiber sa pauv mère au bras de Mick Jagger
dans les faubourgs de Jakarta
au lendemain du concert indonésien des « Stones »
[suite...]
Mise en ligne : vendredi 19 octobre 2012, 09:46
Classé dans : 1988  |  Le malétant  |  Off Ze Road
Commenter   |  permalienk

Quatrain 
L'adolescence...
L'époque où le noir et blanc des films n'était pas prémédité...
Puis l'âge où l'individu l'on somme de s'expliquer...
Mise en ligne : dimanche 14 octobre 2012, 12:41
Classé dans : 2012  |  Causeries
Commenter   |  permalienk

Un apologe du Tao Fu King 
    L'apprenti-sage Fu Fu demanda-t-une fois au divain-maître Fu Fu-fu la clé de tout...
    Un long silence. Puis l'un des moines (lequel ? le conteur oublie) énonça ceci que seules perçurent deux étoiles dans les pins :

    Celui qui a besoin d'être aimé n'est pas libre
    L'oiseau qui a besoin d'être admiré n'est pas beau
    Le littérateur qui ambitionne ses mots lus n'a pas atteint la vérité
    L'abouti sage s'en fout
    Le non-faux fou seul se sent sage

Classé dans : Causeries  |  2006
Commenter   |  permalienk

Ma différence à moi 
Pour moi
philosophe mais fils de ferme
la principale certitude
et principale consolation
conviction ferme
c’est que l’homme est un animal comme un autre,
et certes aucun doute à ce sujet ne me jamais frôla le corps,
ce mien de corps si sainement protéineux !

Non
ma souffrance est seulement
d’être un fourmi
un fourmi extradé esseulé exilé
de sa ruche à fourmis
voilà.
Mise en ligne : vendredi 12 octobre 2012, 18:18
Classé dans : 2012  |  Un schizoïde parade
7 commentaires   |  permalienk

Non-gloire de mon père 
De moins en moins il m'arrive
de descendre dans la rue
Chaque fois que je descends dans la rue
« Je n'en crois pas mes yeux »

Tous ces gens qui me ressemblent
nous n'avons rien à faire ensemble
Le monde bouge
Je reste un plouc [suite...]
Mise en ligne : vendredi 12 octobre 2012, 14:10
Classé dans : 1987  |  Héritage des P  |  Le malétant  |  Off Ze Road
Commenter   |  permalienk


« · 11 · 12 · 13 · 14 · 15 · 16 · 17 · 18 · 19 · 20 · » »|